poésie d'action

Franc Ducros

La Voix de Serge

le feu le bois : la voix
sonne brûlée
mais portée
par les mains : elles
étreignent
le bois le feu : la terre

et de la terre
par
les pieds, le ventre, la
poitrine, les mains
par le bois par le feu
monte
la voix : elle
traverse
brûle
la voix en feu :
s’y tordent et bondissent
dansent
les corps
ceux
qui jouissent, ceux qui souffrent
qui hurlent, qui gémissent
rient
appelés par le feu la voix
ils
peuplent
l’air
entier

la voix
brûlée ne se tait pas : le feu
éteint s’est rallumé dans d’autres
corps heureux