MENU SERGE PEY / POÉSIE D'ACTION
 
1. BIOGRAPHIE 2. BIBLIOGRAPHIE 3. MUSÉE VIRTUEL 4. INTERNATIONALE DU RHYTME 5. ACTUALITÉ 6. CONTACT

 
I. Emeute et Tribu II. Symbolique III. Les bâtons IV. L'engagement V. Le théâtre VI. La performance
VII. Poétique VIII. Oeuvre sonore IX. Plasticien X. Les ateliers XI. Editions XII. Poèmes

 
Avertissement d'incendie Clairvoyance dialectique
Comment entrer dans une maison De la liberté
Mot d'ordre Poème de négociation
Théorème de Gödel La Vérité

 

 
Poème de négociation

 

 

Si j'ai un bâillon
sur la bouche
comment veux-tu
que je parle
pour dire que j'ai justement
un bâillon sur la bouche ?

Et si maintenant
on m'enlève le bâillon
et que je dis
qu'hier j'avais un bâillon
on m'accuse de mentir
puisque je n'ai plus de bâillon

Si je n'ai pas de ficelle
pour retenir mon pantalon
et que je tiens
une de mes chaussures
à la main
comment veux-tu
que je retienne mon pantalon
en attachant ma chaussure ?

Dans cette situation
quand je mets ma chaussure
mon pantalon tombe
sur mes chevilles
et je suis humilié

De même si je veux attacher
en même temps

 

la ficelle
qui me sert de ceinture
le soulier tombe de ma main
et je mets à boiter
alors on se moque
de moi car je marche
comme un homme ivre

Comment maintenant
veux-tu que je parle
alors qu'entre mes dents
je serre une corde attachée
à la branche d'un arbre
qui m'empêche
de tomber dans l'abîme ?

Si je parle
je suis obligé de tomber
puisque pour parler
il faut que j'ouvre la bouche
qui tient cette corde
qui m'empêche justement de tomber

Ainsi pour parler
il faut toujours que je tombe
au fond de l'abîme
et comme j'ai lâché la corde
je ne puis remonter