MENU SERGE PEY / POÉSIE D'ACTION
 
1. BIOGRAPHIE 2. BIBLIOGRAPHIE 3. MUSÉE VIRTUEL 4. INTERNATIONALE DU RHYTME 5. ACTUALITÉ 6. CONTACT

 
I. Emeute et Tribu II. Symbolique III. Les bâtons IV. L'engagement V. Le théâtre VI. La performance
VII. Poétique VIII. Oeuvre sonore IX. Plasticien X. Les ateliers XI. Editions XII. Poèmes

 

 

V. Un Théâtre contre le théâtre.

 

Poète de la mise en espace de la langue, une partie de son œuvre a été présentée au théâtre par le Cornet à Dès comme le Déluge de Jérôme BoschFéerie pour une autre foisToromagie / Coplas infinies pour les Hommes-taureaux du dimanche. Aussi par le Théatre de l’acte avec Tchernobyl, poème pour les oiseaux de la première alerte.  D’autres troupes françaises et étrangères ont porté à la scène ses poèmes et ses proses.
Metteur en scène du Théâtre du Riel, il présenta à Mexico en 1979 une adaptation des Chants de Maldoror de Lautréamont et dernièrement avec la Compagnie Cave Poésie de Toulouse : Les os déterrés de Garcia Lorca, œuvre qui allie selon sa singularité : la performance et le flamenco.
Il convient de souligner dans son parcours, la rencontre fondamentale qu’il fit avec l’œuvre de Julian Beck et duLeaving Theater. A la suite des  lectures qu’il fit du Théâtre de la cruauté, de la poésie des peuples premiers, du théâtre politique Serge Pey fait entrer les chemins du poème dans un nouvel espace public.
Dans l’itinéraire du poète,  il convient de citer aussi son ami Armand Gatti dont il édita l’ouvrage de l’aventure irlandaise, Nous  étions tous des noms d’arbre, et André Benedetto, ami et complice de toujours, avec qui il rythma la Nuit mythique de la poésie de Toulouse, à la Halle aux grains, en 1982.